Le centre ecclésiastique du pays de Rode

Fontes kaart 1723

Carte illustrée de 1723, zone de l’église de Kerkrade à la Wurm (ARAB / Stichting Fontes Rodenses)

L’Église catholique était ancrée depuis longtemps dans le pays de Rode (littéralement, le « défrichage »). À l’est de la rivière Worm régnait l’archevêque de Cologne, à l’ouest de la Worm l’évêque de Liège.

À l’ouest de la Worm se trouvait l’église paroissiale d’Eygelshoven et de Kerkrade, et à l’est, l’église paroissiale de Merkstein et d’Afden. La région située à l’est de la Worm était devenue la propriété des ducs de Limbourg peu avant 1100. Les ducs avaient des droits de patronage sur l’église d’Afden et ont donné son nom à ‘s-Hertogenrode/Rade, l’actuelle Herzogenrath.

L’église de Kerkrade a été fondée par la famille Saffenberg, qui avait acquis la région de Rode située sur la rive ouest de la Worm vers 1060. En 1120, elle a été transférée à l’abbaye de Klosterrath en tant qu’église à part entière, et a donné son nom à l’agglomération qui l’entoure (Kirchrode/Kirchrath/Kerkrade). Aujourd’hui, c’est une église paroissiale autonome.

Telle était la situation ecclésiastique et politique de cette région jusqu’en 1104, lorsque le prêtre Ailbertus d’Antoing vint au pays de Rode pour y fonder une communauté monastique.

Le 13 décembre 1108, l’évêque Otbert de Liège a consacré la crypte, qui deviendra l’église inférieure de la future abbaye de Rolduc. Le lendemain de la consécration (le 14 décembre 1108), l’évêque Otbert a également consacré l’église Lambert de Kerkrade, reconstruite après avoir été incendiée par Hendrik de Limbourg à la fin du XIe siècle.

Les documents ne permettent pas de déterminer quand la première église a été construite à Herzogenrath. On sait seulement qu’il y avait déjà un édifice consacré, vraisemblablement au XIIIe siècle. Il était situé à l’emplacement de l’actuelle église St. Mariä Himmelfahrt.

L’église Saint-Lambert de Kerkrade était à l’époque l’église paroissiale de la région de Herzogenrath. Les habitants de Herzogenrath devaient se rendre à Kerkrade pour la messe le dimanche et les jours fériés.  En 1423, sous la direction de l’abbé Berensberg de Kloosterrade, la chapelle « Auf der Hoven » fut construite, ce qui soulagea considérablement les habitants de la ville de Herzogenrath.

Ce n’est qu’en 1564 que Herzogenrath devint une paroisse indépendante sous l’autorité de l’abbé Worms.  Entre-temps, l’abbé Worms avait également acquis les droits sur la chapelle « Auf der Hoven ». En conséquence, il scinda la paroisse mère de Saint-Lambert. Les deux paroisses sont désormais des paroisses indépendantes avec leur propre gestion des biens. Le bâtiment de l’église de Herzogenrath a été agrandi au fil du temps et a dû être reconstruit en 1781. Lors de la démolition de l’ancienne église en 1780, une voûte a été mise au jour, donnant accès à un passage souterrain qui menait en direction du château. C’est en 1913-1915, pendant la Première Guerre mondiale, qu’a été construite l’actuelle église St. Mariä Himmelfahrt.

 

Catharina Scholtens

 

Retour en haut