La logette du téléphone

Entrée principale de la Domaniale sur la Nieuwstraat vers 1925 ; à droite, la logette du téléphone (archives municipales de Kerkrade)

La mine Domaniale a été louée à l’État néerlandais à partir de 1846 par la Société des chemins de fer d’Aix-la-Chapelle-Maastricht (AMSM). À l’époque, elle se composait de deux entités juridiques :

  • l’AMSM, basée aux Pays-Bas, et
  • la société AMEG (Aachen-Maastrichter Eisenbahn-Gesellschaft située en Prusse.

    La main-d’œuvre comprenait également des travailleurs allemands et néerlandais, un grand nombre d’entre eux vivant en Allemagne.
    La frontière entre la Prusse et les Pays-Bas passait juste devant l’entrée principale de la mine Domaniale. Cette situation a été mise à profit en érigeant une sorte de logette contre la façade, surplombant donc le territoire allemand, et dans laquelle la mine avait fait installer une connexion directe au réseau téléphonique allemand. Les appels téléphoniques internationaux coûtaient en effet très cher.
    Désormais, les numéros nationaux allemands pouvaient ainsi être appelés à moindre coût depuis la mine néerlandaise.

L’entrée principale peu avant sa démolition vers 1974. La logette a disparu, mais l’embrasure est encore reconnaissable (archives municipales de Kerkrade/J. Pöttgens).

Retour en haut