D´r Knoop – D´r Knub

Inauguration du rond-point Theo Kutsch le 29-08-2021 par les bourgmestres d’Eurode, Mme Petra Dassen-Housen et M. Benjamin Fadavian, en présence de l’arrière-petite-fille de M. Theo Kutsch.« D’r Knub » figure également sur le drapeau de l’organisme public Eurode. (Photo : Jo Pöttgens)

La « Sculpture de la Fraternité » a été conçue par l’artiste Shinkichi Tajiri en 1970. Tajiri était un peintre et sculpteur néerlando-américain d’origine japonaise. La sculpture en acier, qui a coûté 15 500 florins à l’époque, s’intitule « Connection 1 ». Elle représente deux cordes se rejoignant en un nœud. Outre la date de l’inauguration officielle « 24 mars 1970 », l’inscription allemande « Alle Menschen werden Brüder » est gravée dans le socle en béton. Dans le langage populaire, la sculpture a été rebaptisée respectivement D’r Knoop (D) et D’r Knub (NL) (« le nœud »).

Elle se trouvait d’abord du côté de Kerkrade, dans la bande verte entre la Nieuwstraat et la Melchiorstraat. Les extrémités des nœuds pointaient vers le nord et le sud, en direction du territoire allemand. Lors de l’inauguration de la Nieuwstraat à l’occasion de son réaménagement, la sculpture a été dévoilée par le bourgmestre de Kerkrade, M. Smeets, en compagnie du directeur municipal de Merkstein de l’époque, M. Ludwig Kahlen. Parallèlement, un groupe de travail réunissant les communes frontalières a été créé à l’initiative du bourgmestre de Kerkrade. L’un de ses objectifs est de lever définitivement les barrières frontalières.

Lorsque la Nieuwstraat a finalement été réaménagée sans barrières frontalières 25 ans plus tard, en 1994-1995, la sculpture sur le rond-point a été placée sur la frontière elle-même. La sculpture a été orientée de manière à ce qu’une extrémité du nœud pointe désormais vers les Pays-Bas, et l’autre vers l’Allemagne.

Le 29 août 2021, ce rond-point a été baptisé Theo-Kutsch-Rondell/Theo-Kutsch-Rotonde, en l’honneur de M. Theo Kutsch. Theo Kutsch a ainsi été honoré pour son action en faveur de l’abolition de la frontière dans la Nieuwstraat. Pendant des décennies, il a mené une campagne intensive pour la suppression des aménagements frontaliers de la Neustraße.

Le bourgmestre Smeets avec Theo Kutsch, en 1970. La « Rotonde Theo-Kutsch » a été aménagé plus tard à cet endroit. (archives municipales de Kerkrade)

Action en M. Theo Kutsch 1974 (archives de la ville de Herzogenrath)

Reportage de la WDR: „Kannste knicken, die Grenze – Eurode – eine Stadt, zwei Länder“
https://reportage.wdr.de/grenze#6120

Retour en haut